menu

Il était une fois...

Il était une fois...
Dans un murmure et sans un cri. Dans le silence blanc des après-midis d'enfance.
Sans un bruit mais pas sans un mot. Mille mots et mille et une histoires dans le secret de la chambre. Une danse de mots qui tremblent ou qui voyagent.

Il y a des lumières qui clignotent et des regards appuyés. Il y a les autres et il y a eux. Le roi et la reine en leur royaume, et leurs enfants. Et leur princesse aussi. Surtout.
Celle qui donne la voix de cette histoire. Celle qui raconte la différence et le précieux, l'amour et la honte, l'incompréhension et la beauté.
Celle qui raconte la vie d'une famille pas comme les autres familles.

Parce que cette princesse entend ce que ses parents n'entendent pas : les bruits, les voix, les cris, le monde tout autour.
Eux vivent dans leur château ouaté. On dit "ils n'entendent pas", on aurait pu dire "ils viennent d'ailleurs. Ils n'ont pas les mots qu'il faut, ou tout ce qui fait que notre famille ne ressemble pas aux autres familles".

Dès les premières pages, on est bouleversé. Ravi, hypnotisé par l'écriture, douce, tendre, franche.
Ce texte est un bijou. Il brille de mille feux quand on ouvre la porte, il éblouit, et, minuscule, dans le creux de nos mains, on a envie de le chérir et de le protéger, avant de l'offrir à ceux que l'on aime.
Ne passez pas à côté. Entrez dans son monde...

Par chance, Marina Al Rubaee dédicacera son texte Il était une voix samedi 16 novembre à la librairie, dès 16h >> je m'inscris !


Il était une voix, Marina Al Rubaee, éditions Mazarine, 18 septembre 2019, 272 pages, 18 €
 
 
 
 
 
Dolly Choueiri, Libraire
expand_less